Le fonctionnement du doctorat en France

Le doctorat est une formation par la recherche, dans un laboratoire ou unité de recherche et il est organisé par l’une des 270 écoles doctorales françaises. Ce travail est couronné par la soutenance d’une thèse devant un jury et la validation de formations doctorales durant le cursus.

DOCTORAT OU THÈSE ?

Le mot thèse est souvent confondu avec le mot Doctorat.

Le doctorat est le nom du diplôme que vous obtiendrez, qui est le plus haut diplôme délivré à l’université et internationalement reconnu. La période de préparation du doctorat est souvent appelée la thèse, on dit que l’on s’inscrit en « thèse », ce qui signifie s’inscrire en doctorat.

La thèse fait référence au document que vous devrez écrire et présenter à un jury pour obtenir votre diplôme de doctorat. On a tendance à parler de « faire une thèse » au lieu de « faire son doctorat ».

Et vous devrez réaliser votre doctorat sous la supervision d’un « Directeur de Thèse », qui vous guidera tout au long de votre doctorat. Vous devez avoir identifié un directeur de thèse, qui aura accepté de vous encadrer, avant de commencer votre doctorat.

OU FAIRE SON DOCTORAT ?

Le Doctorat se prépare dans toutes les universités ainsi que dans la plupart des grandes écoles d’ingénieur, de management et même d’art, qui sont généralement associées avec une université. Le doctorat est le plus élevé des diplômes internationaux et il s’obtient au bout de 3 ans (plutôt en sciences « exactes ») à maximum 6 ans (plutôt en sciences humaines et sociales).

DANS UN LABORATOIRE DE RECHERCHE, ENCADRÉ PAR UN DIRECTEUR DE THÈSE

Le doctorat en sciences exactes se fait dans un laboratoire de recherche à temps plein, en interaction quotidienne avec vos collègues.

En sciences humaines et sociales, le travail se fait bien souvent de manière plus individuelle, et ne requiert pas une présence quotidienne dans un laboratoire de recherche. Vous serez souvent basé à votre domicile, avec la possibilité de venir régulièrement rencontrer votre directeur de thèse et venir travailler à la bibliothèque de l’université ou de l’école.

Près de 15 000 doctorats sont délivrés en France chaque année : 46 % en sciences et techniques, 20% en Biologie-Santé, 20 % en sciences humaines et 14 % en sciences sociales.

LES ÉCOLES DOCTORALES

Le doctorat est organisé par des « écoles doctorales », 270 écoles doctorales sont rattachées aux 2500 laboratoires de recherche publique répartis sur l’ensemble du pays. Chaque Ecole Doctorale fédère plusieurs laboratoires de recherche.

Ce sont les Ecoles Doctorales qui organisent et encadrent les activités des doctorants, notamment les formations doctorales complémentaires en méthodologie, communication, rédaction d’articles scientifique, création d’entreprise, propriété intellectuelle, etc. A Poitiers, ces formations complémentaires correspondent à  90 heures de cours réparties sur la durée totale du doctorat.

Les écoles doctorales organisent aussi votre inscription en doctorat, et organisent aussi, en collaboration avec votre directeur de thèse, le suivi de l’avancement de votre travail.

RÉDIGER ET SOUTENIR VOTRE THÈSE

En plus des activités expérimentales ou d’étude, vous aurez à rédiger une thèse, qui est un document dont le nombre de pages dépend de la discipline. Vous pouvez aussi inclure à votre thèse les articles que vous aurez publiés dans des revues scientifiques. Sa rédaction prouve que vous avez acquis un certain nombre de compétences : esprit de synthèse, sens critique, connaissances bibliographiques, etc.

Une fois la thèse rédigée, elle doit être validée par 2 rapporteurs, et vous aurez ensuite le droit de « soutenir » votre thèse, ce qui signifie que vous pourrez la présenter à l’oral devant un jury. Cette épreuve orale vous permet d’exposer la méthode de recherche et ses résultats avant d’en débattre avec les membres du jury. La soutenance de thèse est généralement publique.

Cette soutenance, et la thèse elle-même sera publiée par l’université et sur le site www.theses.fr.

LES DIFFÉRENTS TYPES DE DOCTORATS

Le doctorat simple

C’est la manière la plus courante de réaliser son doctorat, 3 à 6 années dans le même laboratoire de recherche. Et c’est un diplôme français qui sera obtenu. L’inscription et la soutenance de thèse ont lieu dans un seul établissement, et la thèse est réalisée sous la direction d’un seul directeur de recherche.

Le doctorat en codirection

Le doctorat en codirection signifie que vous aurez 2 directeurs de thèse. Un directeur de thèse dans le laboratoire principal, dans l’établissement dans lequel vous êtes inscrit, et un autre directeur de thèse, généralement dans un autre établissement, en France ou dans un autre pays.

L’inscription et la soutenance de la thèse ont lieu uniquement dans l’établissement du directeur de thèse principal, ce qui signifie que vous obtiendrez le diplôme de cette université.

C’est une modalité intéressante et facile à mettre en œuvre qui vous permet de réaliser votre doctorat dans le cadre d’une collaboration internationale.

Le doctorat en cotutelle

Le doctorat en cotutelle est un doctorat en codirection qui permet de recevoir un diplôme de chacune des universités d’origine des 2 directeurs de thèse.

Il se déroule au sein d’un établissement français et d’un établissement étranger et permet la délivrance de deux diplômes délivrés par chacun des établissements (et parfois d’un seul diplôme conjoint, avec le nom des 2 établissements).

L’inscription se fait dans les deux établissements par le biais d’une convention établissant les modalités de la cotutelle.

Dans cette convention tout doit être précisé : dans lequel des deux établissements la soutenance de thèse aura lieu ? Qui paiera les frais de déplacement du jury ?

Chaque année, le doctorant doit s’inscrire dans les deux établissements de rattachement, mais ne doit payer que dans un seul. Ceci doit être aussi précisé dans la convention de cotutelle.

Le doctorat en entreprise (CIFRE)

Faire son doctorat en entreprise est une excellente opportunité pour se confronter au monde économique. Le dispositif CIFRE permet de faire son doctorat dans une entreprise, en lien avec une université publique. Dans ce cas, un peu comme une codirection, vous aurez un directeur de thèse, professeur d’université, et un encadrant dans l’entreprise. Vous êtes salariés de l’entreprise, qui reçoit une subvention de l’état, et vous obtenez un diplôme de l’université.

PRÉPARER UN DOCTORAT EN LANGUE ANGLAISE

En sciences exactes, en sciences de l’ingénieur et en biologie, aucun niveau de français ne vous sera a priori demandé pour préparer un doctorat.Les échanges avec le directeur de recherche se font en anglais. Le doctorant peut recevoir des cours de français pendant son séjour mais la thèse peut être écrite et soutenue en langue anglaise exclusivement. Seul le résumé du travail de recherche devra être traduit en français.

En sciences humaines et sociales, un bon niveau de français est souvent requis (généralement B1 ou B2).